Les cucurbitacées


Écrit par

Le 24 octobre 2016

Mais quel est donc ce nom étrange que l'on entend dès la fin de l'été ? C'est une grande famille que celle des Cucurbitacées. Ils sont cultivés pour leurs fruits. Plus de 800 espèces ont été référencées dont la courgette, le melon et le concombre qui en font partie. Surprenant, non ? Formes variées, saveurs uniques, couleurs originales, entrons dans l'univers de ces légumes aux apparences cocasses et parfois même effrayantes.

Historiquement, les courges sont originaires d'Amérique centrale. Les indiens consommaient les fruits mais surtout les graines riches en protéine en vitamines et en antioxydants. Nous découvrons les premières variétés grâce aux expéditions de Christophe Colomb. Depuis quelques années, elles font leur grand retour grâce à des chefs étoilés qui les remettent dans nos assiettes pour notre plus grand plaisir. Leur culture est plutôt simple mais il vous faut de l'espace car la plupart sont coureuses.

Dès la fin des saints de glace (mi-mai), vous plantez un, deux, trois ou plus, graines de l'élue dans un coin du potager; l'idéal étant un endroit riche en fumure. La culture est longue et nécessite quelques arrosages pour permettre la formation de beaux fruits. Mes coups de coeur vont au potimarron (originaire, lui du Japon), avec sa forme de grosse poire, sa couleur de peau rouge et sa chair orangée, au fin goût de châtaigne ; Le sweet dumpling plus connu sous le nom de courge Patidou, est plus petit, strié de blanc et vert, avec un saveur de noisette ; La courge spaghetti, si particulière, de forme allongée, de couleur jaune qui doit cuire longuement.

Nous ouvrons ensuite la courge une fois cuite pour racler à la fourchette des filaments dont la forme rappelle celle des spaghettis; La galeuse d'Eysines, une courge bordelaise d'une belle taille, qui fait si peur avec ses verrues et qui est pourtant si douce à la dégustation.

Dans le sud ouest et en particulier dans le périgord noir, ces légumes font partie de la gastronomie régionale : pays du canard, un velouté de potimarron s'accompagne souvent de magret séché.

Petite recette extraite du cahier des recettes de Capucine Sermadiras : parmentier de canard au potimarron des jardins d'Eyrignac.

Autre idée, peut être plus osée que je vous propose : une tarte sucrée potiron/noix, des noix du Périgord bien sûr et un joli potiron du potager.

En Auvergne, il est cuisiné avec du fromage et le grand chef Aveyronnais Michel Bras donne actuellement la part belle à la courge Spaghetti dans son menu végétal.

Et vous gourmets, gourmands, des idées de recettes ? Je suis preneuse.

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.