Les Graminées ornementales


Écrit par

Le 2 septembre 2016

Sud Ouest Le MagArticle publié dans Sud-Ouest Le Mag

Finesse, légèreté, élégance, souplesse...ainsi peut-on les qualifier.


Certains les appellent « filles du vent » ou « cheveux de la terre ».
Ce sont les graminées ornementales, une des tendances « jardin » les plus actuelles.
C'est une famille végétale des plus riches avec des centaines d'espèces de toutes formes, hauteurs, couleurs...

Il y en a pour tous les goûts, tous les terrains, toutes les expositions, tous les climats, du désert le plus aride aux steppes Sibériennes.
Les plus hautes, comme la canne à sucre, peuvent mesurer près de trois mètres alors que d'autres, comme le fameux « gazon anglais ou green » ne dépasseront pas quelques centimètres !

Elles sont somptueuses en association avec du minéral, leur souplesse contrastant avec la dureté de la roche.
Magnifiques également avec des topiaires, auxquels elles apporteront mouvement, grâce et légèreté, tout comme à Eyrignac où elles prennent place, peu à peu, en douceur.

La couleur des feuillages, variant du vert au gris en passant par le bleu, le glauque mais aussi le rouge, le noir, le bronze voire le doré puis des panachages multicolores, permettra de subtils jeux de lumière.

Sans oublier leur floraison, s'échelonnant presque toute la belle saison, avec une multitude d'inflorescences plus légères les unes que les autres de formes et de couleurs variées.

L'apothéose ayant lieu le matin ou le soir, au lever ou au coucher du soleil, lorsqu'elles jouent avec la lumière rasante. Une chose est sûre, elles apportent un incomparable parfum de liberté au jardin et sont idéales pour créer un jardin Zen ou un jardin en mouvement.

Mais revenons à la technique, plus terre à terre.
Même si elles sont peu exigeantes, il leur faudra une terre plutôt normale et un minimum de lumière voire souvent, le plein soleil.
Etant de tailles très variées, il faudra respecter les distances de plantation pour qu'elles puissent se développer correctement et perdurer dans le temps.
Un apport organique à la plantation assurera une bonne reprise et elles seront plantées en godets ou en conteneurs puis bien arrosées.
Pour lutter efficacement contre les mauvaises herbes -qui ne demanderont qu'à s'installer-, pour faire des économies d'eau et garder un sol frais je ne peux que vous recommander de faire un bon paillage sur toute la surface et sur dix bons centimètres.
Une fois bien implantées, elles demandent peu d'eau et peu de soins.
En fin de saison il est recommandé de conserver le feuillage, même si ce n'est pas très esthétique mais il les protégera de l'hiver. Puis, au printemps, on coupera le plus ras possible pour favoriser leur renaissance.

A vous, maintenant, de jouer avec le vent !...

Quelques noms à retenir : Miscanthus, Imperata, Calamagrostis, Pennisetum, Elymus, Festuca, Helictotrichon, Molinia, Panicum, Saccharum, Sorghastrum, Stipa, Lygeum, Eragrostis, Carex...

Quelques adresses utiles : Lumen à Creysse (24100), Pépinières de Planbuisson au Buisson de Cadouin (24480) Jardins d'Ordesa à Beyssac (19230).

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.