Bouturage aoûté


Écrit par

Le 19 août 2016

Sud Ouest Le magArticle publié dans Sud-Ouest Le Mag

Le bouturage est un mode de multiplication végétative consistant à donner naissance à un nouvel individu à partir d'un organe, d'un fragment (tige, branche, feuille, racines, écaille de bulbes, etc....) d'une plante mère.
En fait, cette technique est tout simplement une forme de clonage. La bouture est génétiquement identique à la plante mère.
La bouture demi ou semi aoûté se pratique tout simplement sur une pousse de l'année dont la base est dure, en phase de transformation de bois mou en bois dur (aoûté) et la pointe tendre et encore en croissance (de mi juillet à mi septembre selon les espèces)
le bouturage aoûté se pratique, lui, sur rameaux aoûtés (à partir de fin août jusqu'à la fin de l'automne voire au début du printemps) ; le bois est dur à la base et ne se plie pas facilement mais l'extrémité des rameaux est encore tendre

A noter, on parle aussi de boutures «semi ligneuses » ou «semi herbacées », c'est la même chose
(bouture d'une tige en cours de durcissement qui commence à se lignifier c'est à dire à devenir marron).

Comment bouturer ?

C'est très simple ! Il suffit de prélever une tige entre 15 et 20 cm. Coupez ensuite toutes les feuilles du bas en ne laissant que 4, 5 feuilles à l'extrémité.
Il y a plusieurs solutions pour faire reprendre cette bouture :
– Soit vous trempez la partie sans feuille dans de l'hormone de bouturage (mais utiliser cette hormone n'est pas obligatoire c'est selon le choix de chacun) sur quelques centimètres et vous plantez dans un mélange terre/sable ou terreau/terre/tourbe
– Soit vous placez la partie du rameau sans feuille dans un verre d'eau

Ces boutures vont rester tout l'hiver à l'abri afin de bien s'enraciner et pourront être sorties, rempotées (voire carrément plantées) au printemps suivant.

Quelles plantes sont concernées par cette technique de bouturage ?

Le rosier, la sauge, le romarin, la lavande, le laurier tin, le laurier rose, l'hortensia, l'hydrangea, le géranium, le fusain, le fuchsia, le buis, la bignone.... liste bien sur non exhaustive.....

Cette technique de bouturage est généralement assez simple (mais pas tout le temps) et présente le grand avantage de reproduire à l'infini vos plantes favorites. Ceci sans aucun coût et surtout avec beaucoup de satisfaction personnelle !

Venez visiter l'une des plus beaux Jardins en France : Eyrignac et ses Jardins. Situés à 13 kms de Sarlat en Dordogne, ils sont ouverts tous les jours de l'année.

Le bouturage est un mode de multiplication végétative consistant à donner naissance à un nouvel individu à partir d'un organe, d'un fragment (tige, branche, feuille, racines, écaille de bulbes, etc....) d'une plante mère.

En fait, cette technique est tout simplement une forme de clonage. La bouture est génétiquement identique à la plante mère.

                La bouture demi ou semi aoûté se pratique tout simplement sur une pousse de l'année dont la base est dure, en phase de transformation de bois mou en bois dur (aoûté) et la pointe tendre et encore en croissance (de mi juillet à mi septembre selon les espèces)

                le bouturage aoûté se pratique, lui, sur rameaux aoûtés (à partir de fin août jusqu'à la fin de l'automne voire au début du printemps) ; le bois est dur à la base et ne se plie pas facilement mais l'extrémité des rameaux est encore tendre

A noter, on parle aussi de boutures «semi ligneuses »  ou «semi herbacées », c'est la même chose

(bouture d'une tige en cours de durcissement qui commence à se lignifier c'est à dire à devenir marron).

 

Comment bouturer ?

 

C'est très simple ! Il suffit de prélever une tige entre 15 et 20 cm. Coupez ensuite toutes les feuilles du bas en ne laissant que 4, 5 feuilles à l'extrémité.

Il y a plusieurs solutions pour faire reprendre cette bouture :

        Soit vous trempez la partie sans feuille dans de l'hormone de bouturage (mais utiliser cette hormone n'est pas obligatoire c'est selon le choix de chacun) sur quelques cms et vous plantez dans un mélange terre/sable ou terreau/terre/tourbe

        Soit vous placez la partie du rameau sans feuille dans un verre d'eau

 

Ces boutures vont rester tout l'hiver à l'abri afin de bien s'enraciner et pourront être sorties, rempotées (voire carrément plantées) au printemps suivant.

 

Quelles plantes sont concernées par cette technique de bouturage ?

 

                Le rosier, la sauge, le romarin, la lavande, le laurier tin, le laurier rose, l'hortensia, l'hydrangea, le géranium, le fusain, le fuchsia, le buis, la bignone.... liste bien sur non exhaustive.....

 

Cette technique de bouturage est généralement assez simple (mais pas tout le temps) et présente le grand avantage de reproduire à l'infini vos plantes favorites. Ceci sans aucun coût et surtout avec beaucoup de satisfaction personnelle !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.