Vallée de la Dordogne en canoë


Écrit par

Le 1 août 2016

Les départements de la Dordogne et du Lot sont des lieux d'intérêt formidables pour moi et ma famille. Je peux visiter un monument historique comme Eyrignac et ses Jardins, découvrir les marchés animés de la cité de Sarlat, marchez sur les pas de Cro-magnon... Mais quoi de plus agréable que de se rafraîchir par de grandes chaleurs, je pars dans le Lot, découvrir la rivière Dordogne. Tenue adaptée, crème solaire, lunette et chapeau indispensables, pique nique bouclé et le joli groupe se dirige vers

la base de canoës kayaks Copeyre au lieu dit Gluges, située à quelques kilomètres de Martel. Durant ces vacances nous avons choisi cette excursion pour découvrir le côté sauvage et nature de la rivière. On opte après réflexion pour le trajet Copeyre-Gluges-Meyronne car les ados ne sont pas très musclés pour ramer plus de 15 kilomètres. Nos embarcations étaient prêtes car nous les avions réservées sur leur site Internet évitant ainsi toute attente. Petit conseil : le distributeur de billets, le plus proche, se situe à Martel... Tout est stocké dans les bidons, nous voilà tanguant déjà en montant dans les canoës, cela promet d'être agité !!! Les gilets sont là pour nous rassurer. Casquettes et chapeaux bien enfoncés, les stars sont parées pour un grand moment de rigolade et de rafraîchissement. Dès les premiers coups de pagaies, nous en prenons pleins les yeux, au propre comme au figuré. Le paysage est grandiose, l'eau est frisquette mais il fait tellement chaud que c'est fort agréable. Les coups de pagaies s'enchaînent, le geste n'est pas vraiment coordonné. La performance n'est pas notre priorité : certains tournent en rond....d'autres descendent sans souci....Le soleil tape, le ciel est d'un beau bleu sans l'ombre d'un nuage, quelques passages plus rapides s'annoncent enfin car il faut quand même avancer !!! Les remous nous transportent plus rapidement permettant une pause bienvenue pour détendre nos bras et notre dos. Des campings sur la droite, des vaches qui s'abreuvent dans la Dordogne, un héron qui guette sa proie à gauche après le pont de Gluges, une guinguette au bord de l'eau, un paysage de carte postale : j'adore ! Le déjeuner s'impose : descente du canoë beaucoup plus facile, l'eau est devenue meilleure et la baignade m'appelle : plouf !!! Sur la fin de notre parcours nous réunissons nos embarcations avec des cordes car nos bras sont plutôt ramollis. Les hommes rameront pour la tribu : j'adore aussi ce sens du sacrifice !!! On profite pleinement du paysage, des falaises de calcaire abruptes où nichent de nombreux rapaces, des noyeraies, à gauche Montvalent, les décors sont somptueux....Meyronne n'est plus très loin.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.