Cultures associées ou compagnogage


Écrit par

Le 28 mai 2016

Sud-Ouest Le MagArticle publié dans Sud-Ouest Le Mag

Les cultures associées consistent à cultiver plusieurs espèces végétales ou variétés sur une même planche de culture en même temps.
Voyons les intérêts multiples pour votre potager qui contribueront ainsi à concilier esthétisme et bonne production!

LA FERTILISATION AZOTEE (ex : Mais – haricots)
En semant haricots (légumineuse) et maïs, le haricot, grâce aux nodules d'azote fixés à ses racines, fournit de l'azote tandis que le maïs, lui, sert de tuteur et permet donc un meilleur rendement.
Même chose pour les pois, les fèves. Après leur production, veillez à laisser dans le sol leurs racines qui, en se décomposant, libéreront leur azote, bénéfiques aux cultures futures...

LA LUTTE CONTRE LES RAVAGEURS (ex : Capucine – haricots)
La capucine semée au milieu des haricots attire sur elle tous les pucerons et permet ainsi au haricot de s'épanouir pleinement. A contrario, exemple des alliacées plantés avec des carottes : ceux-ci éloignent la

mouche de la carotte pendant que celle-ci a une action répulsive sur la teigne du poireau
Pareil pour l'euphorbe qui éloignera la taupe....les exemples sont multiples. A noter, les plantes aromatiques ont toutes une action repoussante sur les nuisibles du jardin.

LA LUTTE CONTRE LES MALADIES
Certaines plantes associées à d'autres, du fait des substances chimiques exécrées par leurs racines, apportent à ces dernières une aide non négligeable pour lutter contre leurs maladies.

LA LUTTE CONTRE LES ADVENTICES (ex : courges et mouron des oiseaux, oxalis, etc...)
Les cucurbitacées ayant une forte capacité à couvrir et ombrer le sol, ils réduisent ainsi considérablement la prolifération des adventices ou mauvaises herbes.
Idem pour le sarrasin (excellent « engrais vert ») qui, en croissant, étouffe bon nombre d'adventices mais qui en outre, fauché et incorporé dans le sol, constitue un excellent engrais naturel pour les cultures futures....

Le principal intérêt de pratiquer cette forme de cultures associées est surtout d'obtenir des légumes sains et de réaliser un meilleur rendement, une meilleure productivité.
Ce mode de culture apparaît également, et c'est loin d'être négligeable, comme une excellente alternative à l'emploi de pesticides, herbicides ou autres engrais chimiques, néfastes à plus ou moins long terme pour la nature et in fine à l'homme!
Enfin, il ne faut surtout pas oublier que si beaucoup de plantes peuvent être bénéfiques les unes envers les autres, le contraire est aussi vrai. Certaines ne s'apprécient vraiment pas !
Essayez donc de faire pousser des salades à coté du persil, vous nous raconterez le résultat...

Exemple de culture associée : Eyrignac et ses Jardins

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.