Les Buis


Écrit par

Le 26 mars 2016

Sud-Ouest Le MagPublié dans Sud-Ouest Le Mag

Les Buis sont en danger !
Nous sommes face à une situation préoccupante. En Europe, des plus grands châteaux aux plus petits jardins, nos Buis sont atteints par deux champignons et une chenille.
Plante emblématique de nos espaces verts et de nos bois, elle a accompagné des générations de jardiniers. Sa résistance et sa longévité ont fait sa réputation. Elle était devenue incontournable...demandez à André Le Nôtre ! Mais il se pourrait que tout cela ait une fin.
Noms scientifiques du fléau : Cylindrocladium buxicola et Volutella buxi, les champignons, d'une part, et Cydalima perspectalis, « la Pyrale », une chenille vorace, d'autre part.
Arrivés il y a à peine dix ans de pays lointains, profitant du développement du commerce mondial et du génie humain. Trouvant, chez nous, les conditions d'un développement optimum, sans aucun prédateur naturel !
Les deux champignons pénètrent par le feuillage et le détruisent. La chenille dévore. Les trois font dépérir le végétal et, de croissance lente, il peinera à s'en remettre...
A l'heure actuelle, la prise de conscience est

générale et chacun tente, tardivement et à sa façon, de trouver des parades : produits chimiques, Bio, recettes de grand-mère, « produit miracle », etc...
Parfois, les Buis sont supprimés et remplacés par de pâles copies.
A Eyrignac, nous avons décidé de rester optimistes et de lutter autant que faire se peut, en gardant nos buis, et en mettant en œuvre les meilleures solutions :
Contre les champignons, un sol sain et bien drainé, une nourriture organique, pas d'engrais azoté, pas d'eau sur le feuillage, pas trop serrés, une taille sévère pour les cas les plus graves, des outils désinfectés, pas d'achats d'importation « pas cher », des traitements préventifs, raisonnés, si possibles biologiques.
Contre la Pyrale, en traitement biologique, le Bacillus thuringiensis (BTk) est utilisé, mais son efficacité est courte et il faut l'utiliser au bon moment, d'où l'importance du piégeage des papillons (qui pondent les chenilles), vous optimiserez vos traitements. Il n'y a pas de traitement préventif. Il existe quelques produits chimiques...
Le retour à des méthodes simples et traditionnelles est conseillé.
Profitons-en pour nous remettre en question, apprendre de nos erreurs, modifier nos habitudes, prendre conscience de l'importance de la Nature et du respect que nous lui devons.

Pour cela, nous avons décidé de poursuivre l'exemple de Vaux le Vicomte en 2015, au travers d'une rencontre pour la sauvegarde de notre patrimoine végétal le samedi 2 Avril 2016 de 9h à 17h lors de la « Journée du Buis à Eyrignac ». Des intervenants professionnels et spécialistes du buis partageront leur expérience. Nous vous y attendons pour en parler ensemble !
+ d'informations ici

MAJ : Suite à cette rencontre du 2 avril et aux nombreuses demandes, un compte rendu d'une dizaine de pages est disponible à la vente sur notre boutique en ligne

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.