Le mariage à Eyrignac


Écrit par

Le 17 juin 2016

Pouf, d'un coup de baguette magique me voici transformée en petite souris. Je vais pouvoir explorer les recoins d'Eyrignac de façon bien plus discrète. Mais que se passe-t-il à l'entrée des jardins ?
Vite, vite, je cours et observe derrière un if ce mouvement de voitures. Que de klaxons, d' applaudissements, des pétales de fleurs...mais zut je suis trop petite. Je change donc de cachette et me rapproche d'un pot blanc sur lequel je me hisse. Ouf j'y suis ! Waouh, j'en crois pas mes mirettes : elle est magnifique, toute rayonnante, vêtue d'une longue robe blanche en dentelle...

Je la vois enfin, la mariée. J'avais bien compris qu'il se préparait quelque chose en rôdant ça et là du côté de la salle de cérémonie. Tout le monde s'affairait ces jours derniers. C'était donc pour eux que le traiteur et ses équipes courraient partout, presque plus vite que moi ! Un mariage, moi j'adore! Ils arrivent...je ne bouge plus car ça ferait désordre, quoique moi aussi ma robe est blanche ! J'avais pas vraiment compris pourquoi tant de drapés, de bouquets de fleurs...Moi je m'étais plutôt amusée à monter le long de ces jolis tissus pour observer, à descendre, monter, redescendre, remonter. En même temps, j'ai plutôt intérêt car Artanban, le matou de la maison, n'est jamais très loin, on n'est pas franchement copains! Je viens de voir le marié, pas mal non plus mais c'est pas franchement mon style, un tout petit peu trop grand pour moi ! J'essaye de me diriger un peu plus près mais je dois faire attention à de nombreux obstacles : les talons bien acérés, les jeux d'enfants...J'arrive enfin plus proche du cocktail servi par le traiteur dans le Jardin Blanc. Je raffole de tout, je me lèche les babines, je suis cachée sous les tables, quelques miettes hummmm... un restant de toast truffé : c'est l'extase ! J'adore les mariages... Ils se dirigent vers la salle de réception. J'observe toujours aussi secrètement. Ils sont mignons tous les deux avec leur famille et amis, ils passent de table en table dans la salle de mariage, les enfants chantent, rient. Des photographies sont faites dans le jardin de l'Orangerie...Trop occupée à me rassasier, Artaban a failli me croquer. Je l'ai échappé belle ! Je choisis de rester dans mon trou jusqu'à la fin de la cérémonie, c'est moins dangereux, pour raconter demain aux copines que je veux moi aussi me marier à Eyrignac !

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire dimanche, 10 juillet 2016 11:36 Posté par Houblon

    Et vivement le prochain Happy pique-nique Blanc durant lequel je me prends pour une mariée ;-)

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.