A nous les orchidées....


Écrit par

Le 3 mai 2016

J'espère que vous avez toutes et tous bloqué les dates suivantes sur vos agendas : du 6 au  8 mai pour la dixième édition des journées des Orchidées célébrées à Eyrignac et ses Jardins.

A cette occasion, il sera question d'orchidées cultivées, la star des fleurs achetées et offertes lors de nombreux événements. Il existe aussi d'autres espèces d'orchidées moins connues mais tout aussi intéressantes : les orchidées sauvages.

Il ne faut pas être expert en botanique pour pouvoir les observer mais juste respecter quelques règles. La saison : les orchidées sauvages ou orchis sont présentes dès le printemps et jusqu'à l'été. L'habitat : de préférence calcaire,  notre région est plutôt propice. L'exposition : du soleil. Le lieu : des champs, des prairies, des sous-bois : la campagne ! Une fois ces éléments rassemblés et une bonne paire de chaussures, c'est parti pour une reconnaissance. Je choisis un joli chemin en pleine nature, un appareil photo (on sait jamais) et me voilà partie... Le chemin est facile d'accès et aboutit à une grande prairie : une palette de couleurs s'offre à moi : bleue (myosotis), blanche (stellaire), jaune  (coucou, bouton d'or), vert (herbe) et enfin pourpre, violet, rose. Les orchis sont au rendez-vous; Je les distingue même de loin, les tiges dominent parmi les autres végétaux, paraissant plus solides et portant à leur extrémité et sur toute leur longueur, des  fleurs, plus ou moins grandes selon les espèces. Je me rapproche, me couche dans le pré et observe pour identifier l'espèce sous mes yeux. Orchis bouffon, plutôt haute, les fleurs sont de couleur pourpre. J'en ai un champ sous les yeux : ouvertes, en boutons, fanées plus ou moins grandes, isolées, en famille, groupées. Quasiment pas de feuilles à leur base, on reconnaît facilement la fleur, elle possède sur une partie (le labelle) comme des petits points pourpres sur du blanc. En continuant ma balade, je tombe sur une orchidée seule isolée, avec un feuillage important, et un tige portant des boutons floraux  brun pourpre en pleine croissance; je pense que c'est l'orchis pourpre, bien précoce cette année. Un peu plus loin, une orchis mâle avec ses feuilles si caractéristiques car tachetées mais toujours des fleurs rose pourpre. Trois orchis pour une non experte, je suis contente, j'imagine à peine les orchidophiles...Mais on est tous un peu expert en orchidées. Qui ne connait pas la vanille? La plus goûteuse de toutes les orchidées. Petit secret : une panna cotta aux gousses de vanille à déguster sans tarder (sur le cahier de recettes d'Eyrignac en vente ici).

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.